Les 0-3 ans

Texte inspiré (Xanthippe Lazaridis, janvier 2012)

L’esprit libre.
Le coeur tranquille.
Ils vaquent à leurs occupations.
Le mouvement est spontané.
Le geste parfois abrupte dénote devant leur grande paix.
Le corps poursuit sans cesse ses explorations utiles.

DSC_0224.jpgL’esprit lui, reste, immobile, sans attente, comme en suspens.
Il n’y a rien d’aussi beau qu’un enfant en contemplation. Il est là devant nous et pourtant absent, à des années lumières.

Le corps, lui, continue son chemin, ses mouvements, ses cris, ses besoins.

L’esprit immuable ne demande rien, ne sait rien, n’est autre que ce qu’il est.

Petit à petit le mouvement, toujours saccadée au début, s’affine, se développe, se demande et s’envie. Le corps a ses besoins et ses attentes. Il se développe à partir d’expériences vécues. Il se crée un chez lui. C’est de là qu’arrivent les habitudes, les sons connues, les gestes attendus.

L’esprit ne bouge pas. Il est toujours là. Il l’a toujours été. Non né, il ne peut disparaître. En arrière plan, l’esprit commence sans s’en apercevoir à regarder. Le « je suis » en gestation, créateur de la forme; il reste encore invisible, il est tapis derrière l’être/corps qui se développe inexorablement, par nécessité.

Les 0-3 ans n’ont pas besoin d’apprendre quoi que ce soit (au sens technique du terme) à part se mouvoir spontanément, manger, être aimé, chouillé, pouponné, sécurisé par rapport à ce nouveau monde, cet extérieur.

Quel monde! Qu’est-ce que c’est ? Pas seulement les êtres humains mais aussi les choses.
Tout est découverte, tout est nouveau. Ce corps, ces corps, ces éléments, ces êtres,…
Tout est effrayant et envoûtant à la fois.

IMG_3649.jpg

Maman – être de douceur – protectrice, matrice, – terre d’accueil.
Tu es vénérée car tu es celle qui au seuil d’une vie accueille l’être en devenir. Ce corps plein de promesse, sage de part son esprit, pur de part ses origines. Mais imprévisible face à cet extérieur, ce monde qui l’entoure. Ce monde qui enveloppe, ce monde qui…

Chaque être tressaillit devant ce vaste monde avec lequel il doit dealer, s’arranger, se démarquer, trouver sa place,…

Les tout-petits en tant qu’êtres particuliers et singuliers, nous montrent à quel point ils sont friands d’un espace, d’une cadence unique, d’un rythme, d’une couleur,…
Chaque être représente un univers en soi. Chaque geste dont la couleur, la forme, le rythme diffère nous montre sa singularité, le miracle de la vie. Chaque être est une symphonie en mouvement. Elle se développe à chaque instant et se déploie toute la vie.

DSC_0236.jpg

L’esprit lui immuable, jamais lassé, jamais en colère, jamais fâché, Est.
Moments très nombreux chez le bébé où l’être absorbé en son centre, dans son éternité semble ailleurs, semble dans cette paix éternelle dont tout adulte recherche désespérément sous toute type de forme (Yoga, méditation, sport, détente,…)

Cette paix n’est pas dans la forme mais dans l’être. C’est ce que les petits enfants ont, mais qu’ils perdent à cause de ce mouvement d’expansion vers l’extérieur. Mouvement cependant indispensable pour vivre dans ce monde manifesté. Mouvement qui ne peut en aucun cas être mis en question. Il est nécessaire. Et utile pour le développement de l’être dans son nouvel environnement manifeste et surtout social.

C’est cet équilibre et cette cohabitation entre la nécessité du développement naturel, de l’expansion inéluctable et de la vacuité qui m’intéresse chez les 0-3 ans.

SAM_8988.jpg

Pour que le monde soit meilleur, il faut accueillir dans la douceur, avec amour et protection tous les petits enfants du monde.

Mamans, de toute éternité,
Vous portez le monde manifesté,
Que votre place de tout temps honoré,
Vous soit rendu de manière incontestée.

Un poème d’une maman à son bébé
Mon amour, chérie adorée
Quand l’heure est arrivée
Rien de plus important ne pouvait se passer
Car tu es l’être que j’attendais depuis une éternité

Xanthippe Lazaridis
Janvier 2012


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.