Berceuses et comptines

SAM_4232.jpg

« …Si la berceuse a la force qu’on lui connaît c’est parce que tous les sens sont nourris et convoqués pour étayer le travail de la voix… » (Alberta Konichekis)

Les berceuses sont aussi vieilles que l’humanité. La chanson est présente dans toutes les cultures. Selon plusieurs études, le constat est que toute société possède un genre musical distinct dédié à calmer ou à endormir les enfants et ce, dès la naissance.

Elles permettent tellement de choses que plusieurs études et livres ont déjà été dédiés à ce sujet.

Quelques mots pour comprendre l’importance du chant dans la toute petite enfance :

  • Apporte un réconfort, confère un potentiel apaisant.
  • Facilite l’apprentissage d’une langue.
  • Véhicule une tradition, une culture.
  • Possède une charge émotionnelle vocale.
  • Guide un rythme grâce au bercement qui l’accompagne.
  • Rassure l’enfant qui a peur.
  • Etablie un échange, une communion avec le parent.
  • L’enfant partage un sens affectif et un sens subjectif du temps.

Comme je vous l’ai dit, la liste est longue. Je ne peux exposer tous les bienfaits du chant, de la berceuse et des comptines. Ils feront néanmoins l’objet d’articles dans le blog vous permettant de mieux comprendre la subtilité véhiculer à travers la voix.

Cependant, je peux vous certifier que l’intérêt découle d’une nécessité et d’un besoin inhérent à l’humain. Celui-ci dès sa naissance, est sensible au langage musical tout autant qu’à celui du corps.

Xanthippe Lazaridis

« … J-M. Gauthier insiste sur l’importance du rapport à l’espace et de l’exercice corporel de l’enfant : « On comprend le monde d’abord par son corps. La voix et le geste contribuent donc directement au développement de l’enfant, s’adaptant et adoptant au fil de l’évolution de l’enfant, diverses fonctions qui lui permettent de comprendre l’environnement dans lequel il vit et d’interagir avec lui. Les berceuses ont notamment une capacité de consolidation d’un attachement sûr auprès des nourrissons. La fonction cohésive et socialisante de la musique, combinée à la fonction de régulation de l’affect et de l’éveil caractérisent les comptines. Berceuses et comptines correspondent à un vécu fondamental de l’enfant, lui permettant d’exprimer ses émotions et ses questionnements. »  (Annick Faniel)

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.